mardi 22 décembre 2015

Philippe Halsman


Philippe Halsman
André Malraux - P Halsman

Il reste encore un mois pour toutes celles et ceux qui n'auraient pu se rendre au musée du jeu de Paume pour voir la rétrospective du travail du photographié américain Philippe Halsman, né à Riga en 1906.
D'origine juive, ingénieur de formation il s'installe à Paris dans les années 1930.

Il ouvre un studio photographique près de Montparnasse. C'est là qu'il réalise ses premiers portraits de célébrité : André Malraux , Marc Chagall, Le Corbusier et André Gide pour ne citer qu'eux.



Le surréalisme l'attire. Dès 1941, il commence à travailler avec Dali .Leur collaboration durera plus de 30 ans.









En 1940, l'occupation allemande le pousse à envoyer sa famille aux Etat- Unis. Quelques mois plus tard, grâce à Albert Einstein, il pourra les rejoindre à New York.
En quelques années, il réussit à se faire une place dans le milieu  de la mode et de la publicité ( Elisapeth Arden, Ford , Etc...) . 
En parallèle, il travaille pour des Magazines comme Life, pour lequel  il réalisera plus de 100 couvertures. Membre de l'agence Magnum, ses portraits de personnalités célèbres, font partie intégrante de notre culture. Ils sont devenus incontournables tellement nous les connaissons.   
Marilyn Monroe, Alfred Hitchcock, Albert Einstein, Marlon Brando, Mohamed Ali, Richard Nixon, louis Amstrong , etc... 


Marlon Brando by P Halsman 
Alfred Hitchcock 1962
 by P Halsman

























Avec sa jumpology", procédé qu'il invente dans les années 1950, qui consiste à faire sauter ses modèles durant les prises de vue. Philippe Halsman se renouvelle et révolutionne d'une certaine façon le milieu de la mode. 
Libération, joie de vivre, insouciance, enthousiasme, retrouvée de l'enfance, voilà ce que restitue ses portraits atypiques de  Philipp Halsman.

Philippe Halsman et Marilyn Monroe
" Lorsque vous  demandez à une personne de sauter , son attention est essentiellement portée sur l'action de sauter et son masque tombe, révélant la vraie personnalité. " 

le duc et la duchesse de Windsor
by P Halsman
" Par bonheur , j'ignore les règles de la photographie , car si je les connaissais, je ne serais pas créatif. Des règles il y a en trop! Voyez-vous, il ne devrait y avoir aucune règle, comme en peinture. le photographe devrait être parfaitement   libre de faire comme  bon lui semble.  "




 A redécouvrir .... Jusqu'au 24 Janvier  au Musée du Jeu de Paume



Brigitte Bardot . - Halsman

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire