mardi 14 janvier 2014

Les mères

Kees Van Dongen
" Ma gosse et sa mère"

"Oui, toute sa vie Ivan avait été fort, mais ce jour il avait envie que des  mains charitables déchargent de ses épaules du fardeau qu'il portait. Il savait qu'il n'y a qu'une seule force au monde devant laquelle il est bon merveilleusement bon de se sentir petit et faible, la force maternelle. or depuis longtemps déjà il n'avait plus de mère. Il n'y avait donc personne qu pût  le décharger du poids qu'il portait. "

Vassili Grossman  dans "Tout passe "

2 commentaires:

  1. Vous sortez des sentiers battus, je ne connaissais pas du tout ce peintre...l'écrivain non plus d'ailleurs
    Merci beaucoup

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous d'avoir laissé un commentaire.

      Supprimer