jeudi 15 août 2013

Le bal


Ce court roman d'Irène Némirovsky  est un  petit bijou.
L'intrigue est simple, mais donne l'occasion à l'auteur de dresser le portrait d'une famille de nouveaux riches, dans la période de l'entre deux-guerres. Madame Kampf ne pouvant simplement se satisfaire de l'ascension sociale rapide de son mari,  s'est mis en tête d'organiser un bal mémorable. Derrière son ambitieux projet, elle espère retrouver les émois d'une jeunesse qui lui échappe. La présence de sa fille Antoinette, âgée de 14 ans, à ce bal n'est tout simplement pas envisageable. Malgré l'insistance de sa fille, rien ne pourra faire céder madame Kampf. " Trop" jeune et insouciante ou "pas assez " mûre",   Antoinette n'est à ses yeux qu'une petite effrontée capricieuse, qu'il est encore temps de "mater". La rivalité entre les desseins de la mère et ceux de la fille ainsi que l'incompréhension réciproque  que cela génère, augmente au fur et à mesure que la date fatidique approche.
Le lecteur  assiste à la naissance d'une jeune femme qui se rebelle contre la toute puissance de sa mère, rébellion qui brusquement va se métamorphosée en vengeance aussi imprévisible qu'impitoyable.
Irène Némirowsky
Irène Némirovsky nous offre un somptueux chassé-croisé entre les désirs d'une mère qui croit pouvoir arrêter le temps et aspire davantage à éblouir qu'être séduite par d'éventuels prétendants, et ceux d'une jeune fille à l'aube de faire son entrée dans la société  et qui s'émeut  à l'idée de  ce que lui réserve sa première  rencontre amoureuse.





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire