lundi 11 février 2013

Shadow Dancer


Réalisé par James Marsch,  Shadow Dancer est un film à suspense intimiste, qui  se déroule dans  les années 1990, à Belfast  au cœur d'une famille  mutilée par le conflit nord-irlandais. 
Une jeune activiste de l'IRA, Colette McVeigh admirablement interprétée par Andrea Riseborough, devient, suite à son arrestation après un attentat avorté au cœur de Londres, l'indic d'un agent secret du MI5, joué par  Clive Owen.
Son choix est cornélien :  espionner sa propre famille ou passer 25 ans de sa vie en prison. Au cœur de ce  thriller psychologique, résonne le choix d'une mère, qui  préfère retourner parmi les siens afin de protéger son fils de 5 ans . Elle sait que cet équilibre reste précaire et que sa vie repose sur  l'accord qu'elle a contracté avec Mac son agent.
Empruntant les traits du film d'espionnage, ce film  s'attèle à ausculter l'âme de ses personnages et les conflits intimes qui les animent, ce qui explique le tempo que certains pourraient juger trop lent du film. C'est toujours appréciable quand un réalisateur prend le temps de filmer ses acteurs. Au delà de leur jeu tout en retenue, la tension dramatique se reflète magnifiquement dans leur regard. L'ambiance est lourde et  Andrea Riseborough tout à fait remarquable dans ce rôle de femme piégée. Du grand art !
Pour ma part, il m'a semblé qu'au delà du conflit politique et du thème de la trahison,  le film traitait également celui de  l'emprise que peut avoir le "clan"  sur certains êtres  rongés depuis l'enfance par la culpabilité, et sur cette quasi impossibilité de s'en extraire. Le libre arbitre se  réduit  alors à  peu de choses à plus forte raison lorsqu'on est une mère, et que le désir de voir grandir son enfant "normalement " est la seule force qui permet de tenir debout.   
Andrea Riseborough
.
Accueilli au festival de Berlin et au festival de Sundance , ce fil ma a été couronné du Hitchcock d'Or du festival du film britannique de   Dinard.



 








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire