jeudi 11 octobre 2012

Le chateau de Barbe Bleue


Elena Zhidkova


Quelques heures  encore pour ne pas manquer le drame lyrique " le  Château  de Barbe bleue  " unique opéra de  Bela Bartok.qui sera donné ce soir  pour la deuxième fois, à la salle Pleyel dans sa version concert par l'orchestre de Paris placé sous la direction de Christoph von Dohnányi, avec Matthias Goerne (dans le rôle de Barbe bleue) et  ( dans le rôle de son épouse). 
Le concert s'ouvre d'abord par la symphonie italienne de Mendelssohn. Je n'ai pas souvenir d'avoir entendu cette œuvre interprété avec autant de fougue, d'énergie, de passion.C'est  moderne, revitalisant... En un mot, ça décoiffe.
L'ambiance du Château de Barbe Bleue est bien différente. L'opéra s'ouvre par un prologue récité en hongrois par András Bálint.  Judith découvre le château.  Commence alors la visite des lieux. Devant son insistance, Barbe bleue finira par lui ouvrir chacune des 7 portes, fermées à double tour de sa demeure sombre et glaciale aux murs épais. Les tableaux sonores se succèdent, ce qui donne l'occasion à Bartok d'utiliser à son maximum la puissance et la richesse sonore des timbres  d' un orchestre au grand complet (y  compris clarinette basse, contrebasson, célesta,  2 harpes, orgue, timbales, grosse caisse, cymbales xylophone)
Les deux interprètes sont magnifiquement  convaincants..Sur le visage très expressif d' Elena Zhidkova, on peut suivre les doutes, la crainte ,l'effroi  mais aussi l'envie de séduire pour  mieux découvrir tous les secrets de son  effrayant  mari,  Matthias Goerne aussi impénétrable qu' imposant


 
http://www.sallepleyel.fr/francais/concert/12376-orchestre-de-paris-christoph-von-dohnanyi-matthias-goerne-elena-zhidkova-andras-balint

bartok chateau de barbe bleue

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire